Les Coyotes plument les Cockerels sur le fil

Pour le compte de la sixième journée du championnat de France de football australien, les Coyotes de Cergy-Pontoise recevaient l’une des deux équipes de la capitale, les Paris Cockerels.

Après le forfait la semaine passé des Blagnac Aviators, qui a donné aux Coyotes leur quatrième victoire de la saison, ce match était un vrai test pour les ambitions des cergypontains. Est-ce que la trêve a coupé les pattes de nos bêtes comme les saisons précédentes?

Les 13 Coyotes: Guillaume, Kévin, Adrien, Prési, Hervé(c), Thomas C, Max, Billy, Paul, Steve, Jo, Seb, Alex

Assistants coachs: Alain, Juju

#Je suis Alex Culleron


Les deux équipes rentrent bien dans le match. Alex est beaucoup sollicité devant. Il réalise quelques très bons marks mais reste maladroit dans la finition et la prise de décision. Les Cockerels sont plus efficaces lors de leurs quelques excursions en terrain adverse.

1QT: Coyotes 16(2.4) – Cockerels 25(4.1)

Le match est équilibré et engagé. On assiste à de belles phases de jeu des deux côtés, entrecoupés par un jeu haché, signe que la bataille pour la possession au milieu fait rage.

Les deux équipes se rendent coup pour coup. Le milieu composé de Billy, Hervé et Max trouve ses marques et combinent pour permettre à Max de scorer deux goals et aux locaux de rester au contact. Les visiteurs conservent leur avance glaner dans le premier quart.

2QT: Coyotes 37(5.7) – Cockerels 46(7.4)

Coup dur avec la blessure au genou de Kévin, pilier de la défense qui ne reviendra pas.

A nouveau un quart temps très disputé. Les individualités parisiennes continuent à faire parler d’elles pour répondre à des locaux qui dominent dans la possession et l’occupation du terrain. (Alerte banane) Billy rate un goal tout fait à dix mètres des goals après un mark tout en finesse. Deux goals importants de Johan le finambule maintiennent les Coyotes à portée de fusil des visiteurs. Mais Max, alias le nain fragile, se fait rouler dessus et y laisse sa cheville juste devant le banc de touche. Il doit littéralement ramper pour sortir du terrain.

3QT: Coyotes 63(9.9) – Cockerels 68(10.8)

Le match est serré et peut basculer d’un côté comme de l’autre. Le banc est presque vide chez les locaux mais les valides ont encore des forces, plus que leurs 15 adversaires du jour il semble.

Sous l’impulsion du capitaine du jour Hervé et d’un Seb promu milieu, les canidés entament fort le quart temps et prennent l’avantage pour la première fois depuis le premier quart temps. Mais les parisiens répondent avec deux goals et reprennent le dessus. La tension est palpable. Deux goals coup sur coup de Prési puis d’Hervé remettent les Coyotes en tête et leur donnent même un petit matelas d’avance. Ils gèrent leur avantage en jouant dans le camp des Cockerels et en annihilant les ultimes tentatives parisiennes.

Score final: Coyotes 96(14.12) – Cockerels 87(13.9)

Les Coyotes sortent vainqueur d’un match palpitant et disputé. Les tauliers ont assuré tandis que Jo et Seb ont réalisés de belles performances. On a vu de beaux enchaînements, à la main et au pied, qui ont mis en difficulté l’équipe des Cockerels. Une progression indéniable dans le jeu qui mériterait d’être concrétisé plus souvent par des goals dans le dernier geste.

On a interviewé Steve qui est venu passer deux semaines de vacances à Paris et qui a joué avec les Coyotes son premier match:

Bonjour Steve, tout d’abord, peux-tu te présenter?

Bonjour, je m’appelle Steve McVicker. J’ai 30ans et je suis originaire des Etats-Unis. Je joue au footy pour l’équipe des Denver Bulldogs depuis maintenant 4 ans. J’ai habité à Melbourne en Australie après mes études mais je me suis intéressé à ce sport uniquement une fois rentré dans mon pays.

Comment s’est déroulé ton premier match avec Les Coyotes?

Mon premier match avec les Coyotes était vraiment magnifique. Mes coéquipiers m’ont beaucoup aidés et encouragés (en anglais et en français!) dans les deux semaines avant le match. Je sentais que j’étais bien physiquement et je suis vraiment content d’avoir créer des occasions de marquer pour mes coéquipiers. Et de jouer dans un stade avec une tribune et un public, vraiment cool!

Comment trouves tu le footy en France par rapport aux Etats-Unis? 

Je dois dire que j’aime beaucoup le format 9 contre 9 joué en France. Aux Etats-Unis, on joue à 15 contre 15 ou 18 contre 18 sur des terrains plus larges. Les matchs durent 40 minutes (80 minutes en France), donc on touche moins la balle. Ici, j’ai senti que j’avais plus de possibilités de faire la différence et d’être plus impliqué. La qualité des entraînements est également a noté avec l’accent mis sur la technique de la balle et faire face au contact (je ramène d’ailleurs certains exercices à la maison!)

Quel souvenir garderas-tu de ton séjour en France?

Les minutes qui ont suivi la victoire contre Paris. On a travaillé tellement dur pendant tout le match, de voir les sourires sur les visages et la satisfaction du travail accompli c’était magnifique. Les moments dans les vestiaires à la fin, être traiter comme un membre des Coyotes à part entière, c’est très spécial pour moi. Et bien sur, avoir à faire un strip tease devant le public à la fin du match arrive juste en deuxième position!

Un énorme merci à Steve que nous avons eu le plaisir de côtoyer durant ces deux semaines! Good luck back in the US!

Smilling Steve

Un grand merci à Jo de Strasbourg et à Dave pour l’arbitrage, aux Parisiens pour ce super match et à notre public qui a bravé le froid une fois de plus!

Monsieur l’arbitre

Dans l’autre match du jour, les Lions de Lyon se sont imposés à Blagnac 87 à 46. Ils sont également invaincus après 4 matchs disputés.

Prochain match pour nos Coyotes: un déplacement périlleux à Bordeaux le samedi 25 février pour affronter des Bombers qui n’ont plus le droit à l’erreur s’ils veulent accéder aux demi-finales.

Classement du championnat

Le calendrier

#GoFooty#GoCoyotes

 

aspttbanniere-webrunning-tour-2017300x250px06animegif
 
aspttbanniere-webrunning-tour-2017300x250px06animegif
 

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*